Panneau d'info
Vous êtes ici:   Accueil  /  Histoire  /  Une nouvelle production : les « bouts durs »

Une nouvelle production : les « bouts durs »

En 1933, commence la fabrication des « bouts durs » pour chaussures.
Le lien avec la carbonisation est le solvant tiré de l’acide acétique et servant à ramollir le tissu enduit de pâte cellulosique, afin d’introduire les bouts durs et les contreforts dans la chaussure.

Le projet mené par l’ingénieur Rudolf Taussig, aboutit à deux produits :

  • AGO, contenant 80% de solvant pour coller les semelles
  • et AGOPRENE, colle au néoprène pour assembler les différentes épaisseurs constituant les bouts durs

L’entreprise s’approvisionne en tissus et, en septembre 1934, peut livrer ses premières toiles enduites.

Cette branche de la fabrication dépend de l’usine et prend le nom de PLF- Hercule qui deviendra ATLAS- Hercule.

  1933  /  Histoire  /  Derniere mise a jour décembre 8, 2014 par xavierspertini  / 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.